29/11/2007

Projet de cadre perso !!

Membre actif du forum Benoit.Gori, Bobyyy s'est lancé dans une aventure complexe, qu'est la réalisation de son propre cadre. Son projet à débuté au début de l'été, lors d"un stage en entreprise pour son BTS CPI (Conception des Produits Mécaniques), durant lequel ont l'a poussé à croire en son projet. Derrière le personnage Kris le rouge, cité dans l'histoire que nous conte Bobyy, se cache un artistite aux mains créatives qui donne vie à de nombraux projets, j'espère pouvoir vous en parler prochainement, son site.

Au départ, faire un cadre était vraiment quelque chose que je n'ésperai pas avant un moment, car ça ne fait que 2 ans et demi que je fais du vélo. En gros, c'était un peu le summum de ce que je pouvais attendre de mon sport à savoir pouvoir rouler sur mon propre matos. Et puis juste avant l'été, à mon stage de première année de BTS en Conception de Produits Industriels, j'ai vu qu'ils avaient pas mal de matos dans leur petit atelier et en particulier, une cintreuse. Là je part sur l'idée de faire un guidon. Puis de fil en aiguille et de discussion sur les matériaux et autre, mon tuteur me sort : "Pourquoi tu ne fais pas un cadre?" Au début ça m'a parut impossible, mais j'ai quand même cherché des tubes. J'ai donc mailé quelques marques pour savoir si elles n'avaient pas des tubes à récuperer et seul Jochen Forstmann de Last m'a répondu. Il m'a proposé une série de tubes pour un prix que m'a parut correct, donc je me suis lancé. L'idée était de faire un cadre qui me convenait en tout points. Je roulais sur l'un des meilleurs cadres du marché, mais j'ai voulu pousser la chose plus loin. Pour ne rien cacher, le cadre de David Jouault et le fait d'avoir réalisé un cadre génial en partant de peu de moyens m'a beaucoup motivé !! Je me suis donc fait un cahier des charges en voulant raccourcir les bases au maximum, faire en sorte d'avoir un dégagement au niveau des jambes plus important que sur le Last, avoir un angle de direction plus proche du BMX sans que ça ne touche le pied dans certains tricks comme, et tenter de relever un peu le boitier de pédalier. De là, j'ai commencé à réflechir et à me faire ma géomètrie en CAO et attaqué le plus gros sur mon logiciel pour modèlier le cadre en 3D. Le gros avantage de la 3D est de pouvoir simuler tout ce que l'on veut. En même temps, j'ai trouvé Kris le Rouge, ancien modo de VTT Freeride et professionnelle de la bidouille. Je l'ai contacté et lui ai présenté mon projet. Celui-ci a directement accroché et a accepté de m'aider. La conception terminée, les tubes et l'acier reçu, il ne restait plus qu'à trouver une date avec Kris pour attaquer. En grand bidouilleur, Kris m'a beaucoup appris et ce cadre a vraiment été fait avec les moyens du bord car il n'est pas facile d'alligner quelque chose au millimètre près sans marbre... De plus, n'ayant pas de cintreuse à ce moment là, le cadre n'a aucun tube cintré... Il a donc fallu trouver des alternatives. Ensuite, j'ai rammené le cadre chez moi pour limer les brasures, et là il y en a pour beaucoup de temps !! En effet, le soudobrasage n'est pas utilisé dans la grande industrie (hormis certaines marques artisanales) car celà demande beaucoup de temps de finition. Après pas mal de galères et beaucoup de bon temps, nous en sommes parvenu à ce résultat, pas fidèle au plan à 100% mais fidèle à mon rêve qui était juste de pouvoir rouler sur le cadre que j'ai immaginé et conçu. Un grand merci à Kris et à sa femme pour leur accueil, à mon tuteur et les gens du Laboratoire Léon Brillouin du CEA de Saclay pour la motivation qu'il m'ont donné, à Martin pour m'avoir emmené chez Kris et à ma chérie sans qui il ne porterai pas le nom de VIR aujourd'hui.
Plus de photos à venir !!

2 commentaires:

BoByyy a dit…

Merci Sylvain, ça fait plaisir de voir son histoire sur un Webzine avec un esprit comme le tiens!

Anonyme a dit…

De rien c'est normal de faire profiter aux gens d'un projet comme le tien !!